La porte

Mon espérance d’autrefois
Depuis longtemps disparue
Je la retrouve là
Immobile à mes pieds
Peut-être n’aurais-je pas dû
Ce soir ouvrir la porte

Je serai celle-là me suis-je
Un jour promise
Et je vois celle-là
Immobile à mes pieds
Peut-être n’aurais-je pas dû
Ce soir ouvrir la porte

Je me voyais princesse
Ou bien même déesse
Et ma couronne est là
Tout de rouille à mes pieds
Peut-être n’aurais-je pas dû
Ce soir ouvrir la porte

Je me voyais la joie
Le courage le désir
Je comprends aujourd’hui
Ce qui m’est arrivée
Et tout ce qui a fait
Que je me suis trompée
Je peux fermer la porte


Retour liste